01

 

L'échelle dorée du don

 

 

Donner à contrecoeur.

 

Donner joyeusement mais pas en proportion des besoins.

 

Donner joyeusement et en proportion,

mais pas avant d'avoir été sollicité.

 

Donner joyeusement, en proportion et sans avoir été sollicité,

mais en mettant le don dans la main du pauvre et,

par conséquent, en créant la honte.

 

Donner de façon à ce que ceux dans la détresse connaissent leurs bienfaiteurs,

sans être connus d'eux.

 

Connaître les bénéficiaires de notre générosité,

mais rester inconnus d'eux.

 

Donner de façon à ce que le bienfaiteur

et ceux qu'il a secourus ne se connaissent pas.

 

Empêcher la pauvreté en enseignant un métier,

en lançant une personne dans les affaires,

ou d'une quelconque façon qui lui évite de recourir à la charité.

C'est l'échelon le plus élevé de l'échelle dorée de la charité.

 

MAÏMONIDE

(Savant juif du XIIe siècle)

 

 

02

Merci beaucoup pour votre fidélité

et vos beaux commentaires