Les petites passions de Pahi

12 août 2017

Mon message du samedi soir (191)

1

 

 

"Vouloir éviter l'inévitable,

n'est-ce pas augmenter sa douleur ?"

 

Tchouang-tseu

(philosophe chinois, v. 350-275 av. J.-C.)

 

 

 

2

Merci beaucoup pour votre fidélité

et vos commentaires si enrichissants

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


05 août 2017

Mon message du samedi soir (190)

a

 

 

"Ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon,

 

mais le principal est de l'appliquer bien."

 

 

René Descartes

(philosophe, mathématicien et physicien français,

1596-1650)

 

 

b

Merci pour votre fidélité

et vos commentaires enrichissants

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juillet 2017

Mon message du samedi soir (189)

 y

 

 

"Tu es le maître des paroles

que tu n'as pas prononcées ;

tu es l'esclave de celles

que tu laisses échapper."

 

(Proverbe arabe)

z

Merci pour vos fidèles visites

et vos riches commentaires

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

Tristesse ...

x

 

Danièle,

nous sommes en pensées avec toi.

 

Tu reverras Gilbert !

Ton amie de "Brodons ensemble avec Louison"

 

y

Posté par Pahi à 14:20 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

22 juillet 2017

Mon message du samedi soir (188)

 

1

 

La Prière à Dieu

 

"Ce n’est donc plus aux hommes que je m’adresse ; c’est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes et de tous les temps : s’il est permis à de faibles créatures perdues dans l’immensité, et imperceptibles au reste de l’univers, d’oser te demander quelque chose, à toi qui a tout donné, à toi dont les décrets sont immuables comme éternels, daigne regarder en pitié les erreurs attachées à notre nature ; que ces erreurs ne fassent point nos calamités.

Tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr, et des mains pour nous égorger ; fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau d’une vie pénible et passagère ; que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants, entre tous nos usages ridicules, entre toutes nos lois imparfaites, entre toutes nos opinions insensées, entre toutes nos conditions si disproportionnées à tes yeux, et si égales devant toi ; que toutes ces petites nuances qui distinguent les atomes appelés hommes ne soient pas des signaux de haine et de persécution ; que ceux qui allument des cierges en plein midi pour te célébrer supporte ceux qui se contentent de la lumière de ton soleil ; que ceux qui couvrent leur robe d’une toile blanche pour dire qu’il faut t’aimer ne détestent pas ceux qui disent la même chose sous un manteau de laine noire ; qu’il soit égal de t’adorer dans un jargon formé d’une ancienne langue, ou dans un jargon plus nouveau ; que ceux dont l’habit est teint en rouge ou en violet, qui dominent sur une petite parcelle d’un petit tas de boue de ce monde, et qui possèdent quelques fragments arrondis d’un certain métal, jouissent sans orgueil de ce qu’ils appellent grandeur et richesse, et que les autres les voient sans envie : car tu sais qu’il n’y a dans ces vanités ni envier, ni de quoi s’enorgueillir.

Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères ! Qu’ils aient en horreur la tyrannie exercée sur les âmes, comme ils ont en exécration le brigandage qui ravit par la force le fruit du travail et de l’industrie paisible ! Si les fléaux de la guerre sont inévitables, ne nous haïssons pas, ne nous déchirons pas les uns les autres dans le sein de la paix, et employons l’instant de notre existence à bénir également en mille langages divers, depuis Siam jusqu’à la Californie, ta bonté qui nous a donné cet instant."

 

Voltaire, Traité sur la tolérance, Chapitre XXIII

 

 

2

 Merci beaucoup pour vos fidèles visites

et vos commentaires enrichissants

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


15 juillet 2017

Mon message du samedi soir (187)

 

1

 

 

" Tu peux, à l'heure que tu veux, te retirer en toi-même.

Nulle part, en effet,

l'homme ne trouve de plus tranquille et de plus calme retraite

que dans son âme. "

 

Marc Aurèle

(empereur romain, 121-180)

 

2

 Merci pour votre fidélité

et vos beaux commentaires

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Brodons ensemble (18)

1

 

Le 17 juin 2017, j'en étais là :

 

1

 

Depuis, j'ai pu rajouter trois petits garnements, un chien, deux arbres, une clôture ; le gazon continue à pousser, tout comme les buissons. Deux arbres et un petit nuage accordent aussi un peu d'ombre.

 

2

 

Et voici la nouvelle vue d'ensemble :

 

3

 

Je vous retrouverai pour la nouvelle avancée de ce "Brodons ensemble" organisé par Louison, le 18 août 2017. 

N'hésitez pas à rendre visite à Louison ici : http://aupaysdesbiscornus.eklablog.fr/ .

C'est elle qui a organisé ce SAL au cours duquel chacun se sent à l'aise. Il n'y règne aucune pression, nous sommes libres quant au choix de l’ouvrage et à notre avancée.

 

2

Merci pour vos visites

et vos sympathiques commentaires

Posté par Pahi à 06:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2017

Mon message du samedi soir (186)

 3

 

 

Plutôt que de se promener sur la rive et regarder le poisson d'un oeil d'envie,

mieux vaut rentrer chez soi et tisser un filet.

 

(Proverbe arabe)

4

Merci beaucoup pour votre fidélité

et vos sympathiques commentaires

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juillet 2017

Tutti frutti de recettes glanées ici ou là...

TAKTOUKA (SALADE MAROCAINE DE TOMATES ET DE POIVRONS)

 

Pour 4 personnes :

– 5 tomates
– 3 poivrons (2 verts et 1 rouge pour moi)
– 1 gousse d’ail (3 si vous aimez)
– une belle pincée de paprika en poudre
– une petite pincée de cumin en poudre
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra
– persil ciselé
– sel, poivre

Préchauffer le gril du four.

Laver et épépiner les poivrons puis les couper en 4. Les disposer côté peau vers le haut sur une plaque de four préalablement recouverte de papier cuisson. Enfourner environ 15 à 20 minutes sous le gril jusqu’à ce que la peau devienne noire et cloquée. Les mettre ensuite dans un sachet de congélation. Laisser refroidir avant de décoller la peau et tailler les poivrons en dés.

Retirer le pédoncule des tomates. Les plonger dans de l’eau bouillante quelques secondes et ensuite les rafraîchir. Ôter la peau et tailler les tomates en dés.

Éplucher l’ail et le couper en petits dés.

Dans une poêle, faire revenir l’ail dans l’huile. Ajouter le paprika et le cumin, puis les tomates et les poivrons. Saler, poivrer.

Laisser cuire à feu moyen durant 5 à 10 minutes.

Parsemer de persil ciselé et servir tiède ou à température ambiante et accompagner de pain.

 

HARENGS A NOTRE MANIERE A NOUS

 

500 g de harengs fumés doux

2 oignons jaunes émincés

50 cl de crème fraîche liquide

3 clous de girofle

2 feuilles de laurier

3 pommes granny

Poivre selon ton goût

Cornichons à la russe de la marque Kühne (2 ou 3) : facultatif.

 

Couper les harengs en lanières. Ajouter les oignons émincés, les épices et la crème. Couper les pommes en petits cubes.

A préparer la veille pour déguster le lendemain : se mange bien frais avec une salade verte et des pommes de terre sautées.

 

BISCUITS SABLES SALES A LA FARINE DE MAÏS,

PARMESAN, PIMENT D'ESPELETTE ET SESAME

 

On sent toutes les subtilités de chaque parfum : le piquant du piment qui relève le biscuit dans un second temps, la saveur prononcée et croquante du sésame (huile et graines), la force du parmesan qui donne un goût salé, et le maïs qui teinte joliment ces petits biscuits.


Ingrédients :

- 60 g de farine de blé
- 60 g de farine de maïs
- 50 g de parmesan fraîchement râpé
- 50 g de graines de sésame
- 3 cl d'huile de sésame
- 1 cuillère à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 1/2 cuillère à café de piment d'Espelette
- 1 pincée de thym frais

 

Préparation :

Mélanger les farines, la levure chimique, le sel et le piment d'Espelette.

 

Ajouter l'huile de sésame et bien mélanger au doigt.  

 

Ajouter le parmesan puis l'eau froide. Former une boule de pâte un peu humide mais qui ne doit en aucun cas attaché les bords.

 

Étaler la boule sur une surface farinée d'une épaisseur de 3 mm. Découper à l'emporte pièce de votre choix et enfourner sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pendant une durée comprise entre 10 et 12 minutes th.6 (180°).

Laisser refroidir sur une grille avant de les mettre dans une boîte hermétique ou de les dévorer tout de suite encore tiède !

 

COOKIES ULTRA GOURMANDS


Temps de prép. : 20 mn - Temps de repos : 1 h - Temps de cuisson : 9 à 10 mn

Ingrédients pour 25 cookies

• 250 grammes de beurre
• 125 grammes de sucre blanc
• 125 grammes de sucre roux
• 1 cuillère à café d'extrait de vanille
• 2 oeufs
• 400 grammes de farine
• 1/2 sachet de levure
• 100 grammes de pépites de chocolat

Préparation

• Dans un saladier, mélangez le beurre fondu avec les deux sucres jusqu'à obtention d'une consistance crémeuse.
• Incorporez les œufs et l'extrait de vanille.
• Ajoutez la farine et la levure tout en mélangeant.
• Ajoutez les pépites de chocolat et mélangez délicatement.
• Réservez votre pâte pendant 1 heure au réfrigérateur.
• Préchauffez votre four à 200 °C.
• Divisez votre pâte en petites boules, déposez-les sur votre plaque recouverte de papier cuisson et enfournez pendant 9 à 10 minutes.
• A la sortie du four, laissez refroidir vos cookies sur une grille.

Nos astuces gourmandes

Vos cookies sont un peu mous à la sortie du four ? C'est normal, ils vont durcir légèrement lors du refroidissement mais resterons ultra moelleux au coeur.
• Pour varier les saveurs, n'hésitez à troquer les pépites de chocolat pour des cranberries, des noisettes concassées ou pour du chocolat blanc.
• Vous pouvez conserver vos cookies 5 jours dans une boîte hermétique, ils garderont leur bonne texture.

 

BISCUITS AUX NOISETTES

 

Pour 4 personnes :

         Ingrédients

  • 130 g de beurre mou
  • 250 g de farine
  • 130 g de cassonade
  • 100 g de noisettes entières
  • 1 œuf
  • ½ c. à café de cannelle
  • ½ c. à café de bicarbonate alimentaire
  • Sucre glace
  • Sel

         Équipement

         Un emporte-pièce en forme de rond

 

  1. Mélangez la farine avec le bicarbonate, la cannelle et 2 pincées de sel.
  2. Travaillez 100 g de beurre avec la cassonade, ajoutez la farine au fur et à mesure et l’œuf légèrement battu.
  3. Faites une boule de pâte et placez 24 heures au réfrigérateur.
  4. Préchauffez votre four à 200°C.
  5. Étalez la pâte et réalisez des ronds avec un emporte-pièce.
  6. Placez une noisette entière sur chaque rond en l’enfonçant légèrement.
  7. Mettez-les sur la plaque du four préalablement beurrée et enfournez-les pendant 15 minutes.
  8. Laissez-les refroidir et saupoudrez-les de sucre glace.
  9. Vous pouvez déguster ces délicieux cookies pendant une pause-café ou au goûter.

 

CROQUES A LA RHUBARBE

 

Préparation : 1 h

Repos : 1 h

Cuisson : 20 à 30 mn sur le feu, 15 mn env. therm. 6 à 220 °C

 

Ingrédients pour 4 personnes (8 croques)

Compote :

500 g de tiges de rhubarbe

100 à 120 g de sucre en poudre, selon l’acidité de la rhubarbe

Croques :

16 tranches de pain de mie brioché

100 g de beurre environ

4 sachets de sucre vanillé

 

Préparer la compote :

Peler les tiges en éliminant bien les filaments, puis les couper en tronçons. Mettre la rhubarbe dans un saladier avec le sucre en poudre. Mélanger et laisser reposer 1 h. Au bout de ce temps, transvaser dans une casserole et porter sur feu doux. Laisser cuire 20 à 30 mn jusqu’à ce que la rhubarbe soit tendre et la compote épaisse. Retirer du feu et laisser refroidir.

Préchauffer le four (thermostat 6 – 220 °C). Beurrer et saupoudrer de sucre vanillé les tranches de pain de mie. En disposer 8 sur la grille du four. Au centre des 8 tranches de pain de mie, déposer une grosse cuillerée de compote. Par-dessus, disposer une tranche de pain de mie en veillant à mettre le côté vanillé directement sur la compote. Sur chaque croque, déposer une noisette de beurre. Enfourner et faire cuire les croques environ 15 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Les servir chauds.

Toutes ces recettes proviennent du net... Bonne dégustation et bon appétit !

10

Merci aux gourmands pour leur visite

et leurs gentils commentaires ;-)

Posté par Pahi à 06:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

01 juillet 2017

Mon message du samedi soir (185)

1

 

 

" N'allez pas là où le chemin peut mener.

Allez là où il n'y a pas de chemin

et laissez une trace. "

 

Ralph Waldo Emerson

(philosophe et poète américain, 1803-1882)

 

 

 

2

Merci beaucoup pour vos fidèles visites

et vos commentaires édifiants

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,