Les petites passions de Pahi

04 avril 2020

Mon message du samedi soir (286)

4

 

 

"On pense [...] que l'esclave est celui qui agit par commandement

et l'homme libre celui qui agit selon son bon plaisir.

Cela cependant n'est pas absolument vrai,

car en réalité être captif de son plaisir et incapable de rien voir ni faire qui nous soit vraiment utile,

c'est le pire esclavage,

et la liberté n'est qu'à celui qui de son entier consentement vit sous la seule conduite de la Raison."

 

(Baruch Spinoza)

 

 

12

Merci pour votre fidélité

et vos commentaires toujours très intéressants

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


02 avril 2020

UTOPIE ?

Et tout s’est arrêté…

 

Ce monde lancé comme un bolide dans sa course folle, ce monde dont nous savions tous qu’il courait à sa perte mais dont personne ne trouvait le bouton « arrêt d’urgence », cette gigantesque machine a soudainement été stoppée net.

A cause d’une toute petite bête, un tout petit parasite invisible à l’œil nu, un petit virus de rien du tout… Quelle ironie !

Et nous voilà contraints à ne plus bouger et à ne plus rien faire.

Mais que va-t-il se passer après ? Lorsque le monde va reprendre sa marche ; après, lorsque la vilaine petite bête aura été vaincue ? A quoi ressemblera notre vie après ?

 

Après ?

Nous souvenant de ce que nous aurons vécu dans ce long confinement, nous déciderons d’un jour dans la semaine où nous cesserons de travailler car nous aurons redécouvert comme il est bon de s’arrêter ; un long jour pour goûter le temps qui passe et les autres qui nous entourent. Et nous appellerons cela le dimanche.

Après ?

Ceux qui habiteront sous le même toit, passeront au moins 3 soirées par semaine ensemble, à jouer, à parler, à prendre soin les uns des autres et aussi à téléphoner à papy qui vit seul de l’autre côté de la ville ou aux cousins qui sont loin. Et nous appellerons cela la famille.

Après ?

Nous écrirons dans la Constitution qu’on ne peut pas tout acheter, qu’il faut faire la différence entre besoin et caprice, entre désir et convoitise ; qu’un arbre a besoin de temps pour pousser et que le temps qui prend son temps est une bonne chose. Que l’homme n’a jamais été et ne sera jamais tout-puissant et que cette limite, cette fragilité inscrite au fond de son être est une bénédiction puisqu’elle est la condition de possibilité de tout amour. Et nous appellerons cela la sagesse.

Après ?

Nous applaudirons chaque jour, pas seulement le personnel médical à 20h mais aussi les éboueurs à 6h, les postiers à 7h, les boulangers à 8h, les chauffeurs de bus à 9h, les élus à 10h et ainsi de suite. Oui, j’ai bien écrit les élus, car dans cette longue traversée du désert, nous aurons redécouvert le sens du service de l’Etat, du dévouement et du Bien Commun. Nous applaudirons toutes celles et ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont au service de leur prochain. Et nous appellerons cela la gratitude.

Après ?

Nous déciderons de ne plus nous énerver dans la file d’attente devant les magasins et de profiter de ce temps pour parler aux personnes qui comme nous, attendent leur tour. Parce que nous aurons redécouvert que le temps ne nous appartient pas ; que Celui qui nous l’a donné ne nous a rien fait payer et que décidément, non, le temps ce n’est pas de l’argent ! Le temps c’est un don à recevoir et chaque minute un cadeau à goûter. Et nous appellerons cela la patience.

Après ?

Nous pourrons décider de transformer tous les groupes WhatsApp créés entre voisins pendant cette longue épreuve, en groupes réels, de dîners partagés, de nouvelles échangées, d’entraide pour aller faire les courses où amener les enfants à l’école. Et nous appellerons cela la fraternité.

Après ?

Nous rirons en pensant à avant, lorsque nous étions tombés dans l’esclavage d’une machine financière que nous avions nous-mêmes créée, cette poigne despotique broyant des vies humaines et saccageant la planète. Après, nous remettrons l’homme au centre de tout parce qu’aucune vie ne mérite d’être sacrifiée au nom d’un système, quel qu’il soit. Et nous appellerons cela la justice.

Après ?

Nous nous souviendrons que ce virus s’est transmis entre nous sans faire de distinction de couleur de peau, de culture, de niveau de revenu ou de religion. Simplement parce que nous appartenons tous à l’espèce humaine. Simplement parce que nous sommes humains. Et de cela nous aurons appris que si nous pouvons nous transmettre le pire, nous pouvons aussi nous transmettre le meilleur. Simplement parce que nous sommes humains. Et nous appellerons cela l’humanité.

Après ?

Dans nos maisons, dans nos familles, il y aura de nombreuses chaises vides et nous pleurerons celles et ceux qui ne verront jamais cet après. Mais ce que nous aurons vécu aura été si douloureux et si intense à la fois que nous aurons découvert ce lien entre nous, cette communion plus forte que la distance géographique. Et nous saurons que ce lien qui se joue de l’espace, se joue aussi du temps ; que ce lien passe la mort. Et ce lien entre nous qui unit ce côté-ci et l’autre de la rue, ce côté-ci et l’autre de la mort, ce côté-ci et l’autre de la vie, nous l’appellerons Dieu.

Après ?

Après ce sera différent d’avant mais pour vivre cet après, il nous faut traverser le présent. Il nous faut consentir à cette autre mort qui se joue en nous, cette mort bien plus éprouvante que la mort physique. Car il n’y a pas de résurrection sans passion, pas de vie sans passer par la mort, pas de vraie paix sans avoir vaincu sa propre haine, ni de joie sans avoir traversé la tristesse.

Et pour dire cela, pour dire cette lente transformation de nous qui s’accomplit au cœur de l’épreuve, cette longue gestation de nous-mêmes, pour dire cela, il n’existe pas de mot.

Texte découvert ces jours-ci, je n'en connais malheureusement pas l'auteur.

Edit 15 h : L'auteur est Pierre Alain LEJEUNE, prêtre à Bordeaux

Merci beaucoup à Odile pour ces précisions ;-)

 

9

 

Merci d'être passés par là

Portez-vous bien !

 

Posté par Pahi à 11:47 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

30 mars 2020

Les mains s'activent !

Bonjour-humour-gif

 

 

 

Pour changer des devoirs de mathématiques, d'histoire, de géographie, etc... 

 

La peinture de Flora :

1

 

Bravo à Flora pour le soin apporté au découpage !

 

2

 

4

 

 5

  

Les coloriages de Nolwenn :

2020

 

 Les peluches "malades" trouvent toujours très rapidement le chemin vers mamie... 

 

2020

 

 

2020

 

Le voilà qui entend mieux 

gros_calin

 

 

Un peu de broderie avec entre autres :

 

*  une petite ATC pour une inconditionnelle de ces animaux protégés que sont les hérissons :

 

2020

 

 

*  un coeur :

Il s'agissait d'un essai et, finalement, j'en confectionne une trentaine pour une occasion particulière. Je vous en reparlerai dans le courant de l'année.

Du lin 16 fils, des perles, de la laine et du galon de ma réserve. Heureusement, mon sixième sens m'avait poussée à me rendre chez ma mercière en tout début du mois de février pour la dentelle, les boutons de nacre et la cordelette ...

 

2020

 

 

 

*  un peu de broderie avec cette grille offerte par Vava sur son blog : http://talonsaiguilles.over-blog.fr/

Sur une toile aïda 7 jaune pâle en 2 fils ; les couleurs préconisées par Vava : DMC 955 + 470 + 3852.

J'avais tout dans ma réserve, mis à part le fil DMC 955 que j'ai remplacé par le 3348.

 

2020

 

 

Bonne semaine

 

Merci d'être passés par là

et portez-vous bien !

Posté par Pahi à 06:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mars 2020

Mon message du samedi soir (285)

21 (Annick)

 

© Annick Pécret

 

 

"Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien,

une consolation ou une lumière pour les autres ;

mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui."

 

(Frédéric Lenoir)

 

 

39

Merci beaucoup pour votre fidélité

et vos commentaires toujours enrichissants

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mars 2020

Mon message du samedi soir (284)

1

 

 

 

"Le plus lent à promettre

est toujours le plus fidèle à tenir."

 

 

Jean-Jacques Rousseau

(écrivain et philosophe français, 1712-1778)

8

Merci beaucoup pour votre fidélité

et vos gentils commentaires

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


14 mars 2020

Mon message du samedi soir (283)

a

 

 

" Aimer quelqu'un, c'est le lire.

C'est savoir lire toutes les phrases qui sont dans le cœur de l'autre, et en lisant le délivrer.

C'est déplier son cœur comme un parchemin et le lire à haute voix,

comme si chacun était à lui-même un livre écrit dans une langue étrangère.

Il y a plus de texte écrit sur un visage que dans un volume de la Pléiade et,

quand je regarde un visage, j'essaie de tout lire, même les notes en bas de page."

 

(Christian Bobin)

 

 

10

Merci pour votre fidélité

et vos commentaires toujours très intéressants

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Brodons ensemble (41)

1

 

LOVE de Marilyn'S Créations

Le 15 février 2020, j'en étais là :

 

2020

 

 

Voici ma nouvelle avancée :

 

2020

 

 

Cela avancera plus lentement maintenant, car le plus difficile et délicat reste à faire : la broderie avec le fil doré. Mais je prendrai mon temps, car j'ai beaucoup de choses en cours (pour lesquelles je me suis fixé une date) et de toutes sortes (broderie, couture, bricolage), bref pas de chômage et c'est tant mieux. Je vous dévoilerai les choses le moment venu.

Je vous retrouverai pour l'avancée de ce "Brodons ensemble 2020" organisé par Louisonle 18 avril 2020 et vous invite à lui rendre visite : http://aupaysdesbiscornus.eklablog.fr/ .

 

2

 

Merci beaucoup d'être passés par là,

même silencieusement,

cela me fait toujours très plaisir

Posté par Pahi à 06:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mars 2020

Mes dernières lectures (80)

10

 

 

 

TOUT EST DANS LA TETE - Alastair CAMPBELL

 

Tout est dans la tête d'Alastair CAMPBELL

Editeur : Albin Michel - 463 pages - ISBN : 978-2-226-19096-3

 

Témoin de toutes les névroses, confident des secrets les plus inavouables, rempart contre la folie : un psy est-il à l'abri de la dépression ?

Le professeur Sturrock, un psychiatre londonien renommé, n'arrive plus à aider ses patients. Chaque semaine, l'heure qu'il passe avec chacun d'eaux réveille en lui des démons qu'il parvient de plus en plus difficilement à maîtriser...

Entre dérision et émotion, ce roman haletant explore les profondeurs de l'âme humaine et la relation particulière entre patient et analyste. Une tragicomédie d'une efficacité redoutable.

 

ORGUEIL ET PREJUGES - Jane AUSTEN

 

 Flora, ma petite-fille, m'a recommandé et prêté ce livre : je n'ai vraiment pas regretté d'avoir suivi son conseil !

 

Orgueil et préjugés de Jane AUSTEN

Editeur : Gallimard - Collection Folio Classique - 437 pages - ISBN : 978-2-07-033866-5

 

Orgueil et préjugés (1813) est le roman le plus populaire de Jane Austen. L'histoire en est simple : Elizabeth Bennet, qui se croit dédaignée par Darcy, jeune homme riche et hautain, s'amourache d'un bel officier, Wickham.

Au roman sentimental et de coup de foudre, Jane Austen substitue celui qui décrit l'évolution d'une psychologie plus complexe, où se mêlent la raison, le sentiment de gratitude, la méfiance à l'égard des "premières impressions".

L'abondance des menus événements, qui passionnent autant que de grandes aventures, fait l'un des chrmes du roman britannique. Elle se combine avec la finesse d'une analyse entièrement intégrée à la description du comportement, et avec un humour discret, mais toujours présent.

 

 

1

 

Cannibale de Danielle THIERY  (également prêté par Flora)

Editeur : Syros - 384 pages - ISBN : 378-2-74-852682-0 - A paraître le 2 avril 2020 (j'ai lu les épreuves non corrigées)

La nuit de la fête de la musique, une jeune fille est retrouvée au bord d'une route, incohérente et désorientée, incapable de dire qui elle est. Un peu plus loin dans la forêt, un groupe de jeunes gens célèbrent le début de l'été sur de la techno, mais l'ambiance a du mal à décoller... Ils ont participé à une course d'orientation "sans portables ni objets connectés", et ce soir deux d'entre eux sont manquants. Il fait maintenant nuit noire. Où sont Roxane et Rafaël ? Olympe, 17 ans, est visiblement plus inquiète que les autres. Au même moment, le capitaine de police Antony Marin, père d'Olympe, est dépêché au chevet de la jeune fille blessée.

1

 

 

Madame Pylinska et le secret de Chopin de Eric-Emmanuel SCHMITT

Editeur : Albin Michel - 126 pages - ISBN : 978-2-226-43573-6

 

- Madame Pylinska, quel est le secret de Chopin ?

- Il y a des secrets qu'il ne faut pas percer mais fréquenter : leur compagnie vous rend meilleur.

 

  

3

 

Merci d'être passés par ici

et pour vos sympathiques commentaires

Posté par Pahi à 06:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

07 mars 2020

Mon message du samedi soir (282)

188

 

 

 

 

"La reconnaissance met un sceau à la bénédiction de celui qui l'a reçue."

(Fr Jean)

 

 

14

 

Merci beaucoup pour votre fidélité

et vos commentaires toujours appréciés

Posté par Pahi à 17:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

06 mars 2020

Coloriages (15)

 1

 

 

98

 

 

99

 

 

100

 

 

101

 

 

102

 

 

 

103

 

 

104

 

 

105

 

 

106

 

 

107

 

  67

Merci pour votre visite

et vos gentils commentaires

Posté par Pahi à 06:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :